forum échange ITBt 2017/2019 orleans

lieu échange itbéiste
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Question 49: En quoi et pourquoi la pensée de Keynes reste-t-elle d'actualité?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

La réponse apportée vous convient-elle?
 OUI
 NON
 JE NE SAIS PAS
Voir les résultats
AuteurMessage
Milene
visiteurs


Messages : 5
Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Question 49: En quoi et pourquoi la pensée de Keynes reste-t-elle d'actualité?   Lun 13 Mar - 18:42

QUESTION 49 : EN QUOI ET POURQUOI LA PENSEE DE KEYNES RESTE -T-ELLE D’ACTUALITE ?

INTRODUCTION

Economiste britannique du début du XXe, John Maynard KEYNES (1883-1946) a eu une influence considérable sur la pensée économique. Celui-ci a développé ses théories en réponse à la crise de 1929 aux Etats-Unis, crise qui a dégénéré en récession économique mondiale entraînant un effondrement de la production, une déflation, une montée du chômage et enfin une restriction du commerce international.
Les travaux de KEYNES sont venus s’opposer aux travaux des théories classiques et né-classiques qui n’ont pas su apporter une explication à cette crise.

Dans une 1ère partie, nous exposerons les principales caractéristiques de la politique économique keynésienne puis, dans une 2ème partie, nous verrons en quoi et pourquoi la pensée de Keynes reste d’actualité.

PARTIE 1 : LES PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE KEYNESIENNE

1/ Pensée fondée sur l’incertitude, l’anticipation

- A l’origine de l’analyse macro-économique, Keynes étudie les comportements collectifs à l’échelle d’un secteur d’activité, d’un pays ou du monde.
- Remise en cause de la Loi des Débouchés de Say selon laquelle il ne peut y avoir de chômage : possibilité de situation de sous-emploi et de sur ou sous-production.
-Demande effective (concept central de  la pensée keynésienne) : L’anticipation d’une demande incite les entreprises à investir et à créer des emplois donc plus de salaire et donc plus de consommation. A l’inverse, si les entreprises anticipent une baisse de la demande, alors elles s’attendent à une diminution des débouchés, une baisse de la production, une baisse des salaires et donc une baisse de la demande, d’où la nécessité de l’intervention de l’Etat pour corriger ses déséquilibres.

2/ L’Etat Providence

L’Etat Providence est une conception selon laquelle l’Etat doit avoir un rôle actif dans la recherche de la croissance économique et du progrès social. Par son intervention, l’Etat permet d’amortir les déséquilibres au travers de :
- sa fonction d’allocation des ressources budgétaires  (via les impôts) dans des dépenses de production collective (éducation, aménagement du territoire..)
- sa fonction de régulation afin de lutter contre les déséquilibres (ex:lutte contre le chômage)
- sa fonction de redistribution qui permet de corriger les inégalités de la répartition primaire des revenus (= le but étant d’assurer un revenu minimum pour les bas salaires afin d’assurer une consommation minimum, cf SMIC actuel)

3/ La politique de relance

La politique keynésienne est une politique de relance qui vise à  créer une dynamique favorisant les projets porteurs, la production et la création d’emplois.
-La relance par l’investissement : Il peut être nécessaire pour un Etat de se créer des déficits afin de relancer l’économie, recréer de la croissance et donc réduire le taux de chômage (l’argent reviendra dans les caisses de l’Etat du fait même de la relance)
-La relance par l’imposition : diminution des impôts pour redonner du pouvoir d’achat et relancer la consommation des ménages
-La relance par la redistribution : mesures sociales permettant aux ménages les plus défavorisés de consommer. Elle soutient donc la demande globale et l’activité économique (exemples de redistributions actuelles : CAF, Pôle emploi…).

80 ans après la parution de son œuvre « Théorie Générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie », voyons en quoi et pourquoi la théorie de Keynes reste toujours d’actualité.

PARTIE 2 : EN QUOI LA THEORIE DE KEYNES RESTE-T-ELLE D’ACTUALITE?

Keynes continue au XXIe siècle à faire planer sa pensée sur des problèmes économiques contemporains et notamment sur la crise économique actuelle.

1/La Politique budgétaire : politique de relance par la demande

Certaines politiques contemporaines sont encore dites « keynésiennes ». En effet, elles reposent sur une politique anti-crise de relance par la demande qui englobent les politiques sociales (= de redistribution) et de plein emploi (grands travaux).
Selon Keynes, une politique de relance efficace fonctionne en économie fermée.
Aussi, au niveau de l’Union Européenne, l’idée de coopération internationale est indispensable afin de former une économie fermée par rapport aux autres pays du globe.
La crise a révélé l’échec des pays ayant adopté une politique de rigueur car ceux-ci ont sous-estimé les effets d’une hausse des impôts et une baisse des dépenses de l’Etat sur la croissance.

2/ Nécessité d’une régulation des marchés financiers

Keynes prônait déjà la nécessité d’une forte régulation du secteur financier. Il parle de « pouvoir corrompu » du système financier. Selon Keynes, lorsque la finance est au cœur du capitalisme, cela produit des crises systémiques. Les gouvernements ont permis que leurs politiques soient dictées par les banquiers. La déréglementation , la dérégulation de l’économie ou la recherche de profits encourage la spéculation et/ou le crédit qui a pris une place considérable dans la consommation des ménages et cela va d’ailleurs  conduire à la crise des subprimes de 2008.
Contrôler les marchés financiers pour favoriser le plein emploi et la justice sociale relèvent fondamentalement de la tradition keynésienne.

3/ Réactualisation du rôle de l’Etat

La nécessité de l’intervention de l’Etat et celui des Banques Centrales face à la crise réhabilitent la pensée keynésienne.
Tout comme lors de la crise de 1929, la crise de 2008 va se traduire par une crise des systèmes bancaires qui va nécessiter l’intervention de l’Etat par l’injection de fonds aux banques afin de restaurer les échanges internationaux.
La relance par la monnaie n’est cependant pas suffisante. En effet, malgré les taux bas, les investissements n’ont pas repris d’où la nécessité de renouer la confiance des entrepreneurs en l’avenir (nécessité d’anticiper un redémarrage de la demande pour redonner confiance).

CONCLUSION

Pour conclure, la politique économique keynésienne reste incontestablement d’actualité. La pensée de Keynes est pertinente pour comprendre et lutter contre la crise économique contemporaine. Le principal héritage de Keynes reste la politique de relance par la demande. Les Etats-Unis (contrairement aux européens) sont un exemple dans la pratique de la politique de relance. En France, la politique de relance ne peut être appliquée car l’Etat doit contrôler son budget depuis  son adhésion au pacte de de stabilité européen en 1997 et qui impose de maîtriser son déficit à 3% du PIB. Cette politique de rigueur axée sur la restriction budgétaire n’affaiblit-elle pas la reprise économique ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Question 49: En quoi et pourquoi la pensée de Keynes reste-t-elle d'actualité?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» question pour tous : quoi ou qui peut favoriser l'unité dans la famille, au travail, ... ?
» POLITIQUE? COMBAT? INTéRÊTS PERSONNELS?QUI EST QUI, QUI VEUT QUOI ET POURQUOI??? VIDéO ET DéBAT...
» Si tu pouvais changer une chose, ce serait quoi ?
» spécial fannissa : quoi faire avec des frites
» Justice - OUTREAU - 10 ans déjà !... Et quoi de neuf ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum échange ITBt 2017/2019 orleans :: Les connaissances économiques-
Sauter vers: