forum échange ITBt 2016/2018 orleans

lieu échange itbéiste
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SUJET 39 : Une insuffisance de fonds de roulement dans une entreprise industrielle est-elle le reflet d’une situation catastrophique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

La réponse apportée vous convient-elle?
 oui
 non
 je ne sais pas
Voir les résultats
AuteurMessage
JONATHAN OUALI
visiteurs


Messages : 5
Date d'inscription : 05/02/2017

MessageSujet: SUJET 39 : Une insuffisance de fonds de roulement dans une entreprise industrielle est-elle le reflet d’une situation catastrophique ?   Dim 5 Mar - 16:24

L’objectif des entreprises est de vendre les produits et services qu’elles produisent en créant ainsi de la richesse. Cette dernière doit permettre à l’entreprise de se développer de manière pérenne en permettant les investissements et le financement de son cycle d’exploitation.
Le développement d’une entreprise à long terme repose beaucoup sur sa solidité financière dont le Fonds de Roulement ( FR ) en est un des indicateur fort. Le secteur industriel est d’autant plus concerné.
Dans ce contexte, nous pouvons nous demander si  une insuffisance de fonds de roulement dans une entreprise industrielle est le reflet d’une situation catastrophique ?

Dans un premier temps, nous définirons le fonds de roulement et ses composantes tout en décrivant les particularités du secteur industriel à ce sujet.

Dans une seconde partie, nous verrons quels risques pèsent sur l’entreprise qui présente une insuffisance de FR et nous chercherons à parfaire notre jugement en étudiant les causes.


I) Le rôle du fonds de roulement et les spécificités du secteur industriel.

A) Les composantes du FR et son rôle
Le FR est une résultante de données structurelles. C’est l’excédent de ressources  stables dont dispose l’entreprise après financement de ses actifs immobilisés.
Principales composantes à retenir  et calcul :
Ressources stables ( Capital, report à nouveau = résultats conservés, dette MLT)
- Actifs immobilisé ( corporel= bâtiments, machines, incorporel= brevet , logiciel)
L’excédent de ressources doit permettre à l’entreprise de financer tout ou partie du besoin né de son cycle d’exploitation ( BFR ) né du stock constitué+ décalage délais client et fournisseurs.

Si le FR > BFR la trésorerie de l’E est positive
Si le FR < BFR  la trésorerie négative = besoin d’un financement court terme.

= indicateur de solvabilité, d’équilibre financier et permet d’apprécier la part de l’endettement à court, moyen et long terme.
Différents ratios =la capacité d’endettement de l’E et son indépendance financière.
On ne peut juger qu’un FR  est insuffisant qu’en le mettant en relation avec le niveau du BFR et du CA. Résonner en valeur absolue n’est pas pertinent.
B) Les spécificités du secteur industriel
Le niveau de FR souhaitable pour une activité est étroitement lié au niveau de valeur ajoutée créée par l’E.
Le secteur industriel  est caractérisé par un niveau d’immobilisations brutes et des BFR importants
⇨ Principe de l’intensité capitalistique
Immo brutes +BFR
CA
Les investissements (chaines de montages) et les stocks de matières premières nécessitent une immobilisation des capitaux important.
⇨ Nécessité dans ce secteur d’avoir un FR important / BFR et notamment grâce à un niveau de capitaux propres suffisants pour que l’entreprise investisse, fasse de la R et D et préserve sa compétitivité.

Dès lors que nous avons appréhendé son rôle, il s’agit désormais d’apprécier les conséquences directes pour l’entreprise qui ne dispose pas d’un FR adéquat et le risque qu’elle supporte.


II) Traduire une insuffisance de FR.

A ) Conséquences et risques

⇨ Si son FR est insuffisant l’E ne peut pas financer son cycle d’exploitation grâce à l’excèdent de ses ressources stables. Par conséquent elle va devoir solliciter des crédits court terme auprès des banques, la rendant ainsi dépendante financièrement. Par ce procédé, elle augmente également ses charges financières et dégrade sa rentabilité, elle-même nécessaire à son développement.
La problématique d’une telle situation réside dans le fait que l’E s’en remet à un financement externe qui peut prendre fin  à tout moment (avec préavis de 60 jours). Son développement sur le long terme n’est pas assuré si une banque dénonce les concours compte tenu d’une conjoncture particulière.
A l’inverse les CMT( crédits moyen terme) une fois consentis ne peuvent être dénoncés si les échéances sont honorées.

⇨ Le Risque final pour la société et la rupture du cycle d’exploitation et la cessation de paiement.

B)Structurel ou conjoncturel ?
Comme évoqué précédemment, cette situation peut porter préjudice à l’E à long terme.
La « gravité » de la situation ne peut être finalement appréciée qu’en étudiant dans le détail les composantes du FR et en déterminant si elles relèvent de causes structurelles ou conjoncturelles.
⇨ STRUCTUREL
- Le  niveau des CAPITAUX PROPRES est un indicateur primordial, puisqu’il conditionne d’une part le niveau du FR et la capacité de l’entreprise à se développer grâce au CMT. Si leur niveau est la cause de l’insuffisance de FR, cela va pénaliser la couverture du BFR mais aussi le développement à moyen/long terme. Effectivement, la capacité d’endettement et le ratio de solvabilité évalués à partir des capitaux propres freineront la collecte de capitaux extérieurs.
- La situation peut être inquiétante si les pertes cumulées (report à nouveau) ont fragilisé la structure.
- Le niveau des immobilisations est à prendre en compte. Les investissements réalisés sont-ils rentables ?
- Un autofinancement de l’actif immobilisé peut déséquilibrer le haut de bilan tout en augmentant le BFR dans le cas d’un investissement de capacité. QUID de la politique d’investissement.
⇨ SITUATIONS PREOCUPANTES COMPTE TENU DU SECTEUR
L’étude de l’évolution et des composantes du  BFR doit également être faite.

⇨ CONJONCTUREL

- Un investissement de capacité peut générer ponctuellement une augmentation du BFR financé par un crédit court terme. ( + de stock + de TVA, productivité à parfaire).
La situation, si elle est connue et planifié ne constitue pas une alarme. La rentabilité de l’investissement doit toutefois à moyen terme permettre de financer la variation positive du BFR.

CONCLUSION :

Nous avons évoqué la prépondérance d’un FR solide dans le secteur industriel. Si celui ne couvre pas l’intégralité du BFR, l’E s’expose à la perte de son indépendance financière et menace la pérennité de son développement.

Nous ne pouvons juger du caractère catastrophique de cette situation qu’en analysant les composantes du FR et en le mettant impérativement en perspective avec le niveau de BFR de l’activité.
Nous admettrons tout de même que la situation met en exergue des indicateurs défavorables au développement de l’entreprise et que nous pouvons la qualifier de préoccupante lorsque ses causes sont structurelles.

La capacité du chef d’entreprise à mettre en œuvre des solutions viables à long terme, achèvera la réflexion pour basculer ou non dans une situation catastrophique.
Revenir en haut Aller en bas
 
SUJET 39 : Une insuffisance de fonds de roulement dans une entreprise industrielle est-elle le reflet d’une situation catastrophique ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bon plan : DVD de la Nouvelle Calédonie "C'est pas sorcier"
» Esther Legros [Odile dans Premiers Baisers]
» explosion de gaz aux rigollots...
» Heu combien de muscles la langue? En tout cas elle a deux bras .
» Cathy Andrieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum échange ITBt 2016/2018 orleans :: La finance d'entreprise-
Sauter vers: