forum échange ITBt 2016/2018 orleans

lieu échange itbéiste
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Question N° 59 : Dans quelles mesures la politique budgétaire est-elle un instrument de politique économique efficace pour un Etat ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 138
Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Question N° 59 : Dans quelles mesures la politique budgétaire est-elle un instrument de politique économique efficace pour un Etat ?    Mer 3 Jan - 15:55

Question N° 59 : Dans quelles mesures la politique budgétaire est-elle un instrument de politique économique efficace pour un Etat ?

INTRO:

2 visions s’opposent : Keynes et les néoclassiques

Jusqu’à la crise des années 1930, le volume des dépenses de l’État n’était alors pas considéré comme une variable susceptible d’influencer le niveau d’activité de l’économie. L’analyse de Keynes a modifié cette conception en soulignant l’impact de la politique budgétaire sur le niveau d’activité économique d’un pays.
La mise en œuvre de cette politique a fonctionné un temps, mais la crise consécutive au choc pétrolier de 1973, a permis aux économistes libéraux (théoriciens néoclassiques) de souligner ses limites et notamment les effets néfastes des déficits ( crées par cette politique accommodante) et de la dette publique.

I) Définitions
II) Effets et Limites de la Politique Budgétaire comme instrument de politique éco pour un Etat.

I ) Définitions:

1) La Politique économique

La politique économique désigne l’ensemble des actions / moyens mis en oeuvre pour atteindre les objectifs décidés par les pouvoirs publics ( Croissance, emploi, inflation, équilibre balance commerciale) dans l’activité économique.
CF carré magique de Kaldor illustrer via chiffres 2018 POUR LA FRANCE Budget
Elle est composée de politiques structurelles, conjoncturelles et monétaire.

2) La Politique Budgétaire

La politique budgétaire est la politique que met en oeuvre un gouvernement pour agir sur l’économie du pays en utilisant son pouvoir de fixer les recettes de l’Etat ( Impôts, emprunts publics, taxes ) et les priorités dans la répartition des dépenses publiques
( salaires des fonctionnaires, services publics ( allocations), investissement en infrastructures publiques, interéts de la dette ).

instruments budgétaires différents en fonction de la politique visée.

II) Effets et Limites de la Politique Budgétaire comme instrument de politique éco pour un Etat.

1) Effets

La politique de relance budgétaire

KEYNES Etat Providence
L’Etat à un rôle primordial et remplit plusieurs fonctions:
- allocation des ressources budgétaires ds dépenses de production collective
- fonction de régulation ( lutte contre chômage)
- fonction de redistribution pour réduire inégalités.
=> Déficit budgétaire augmente => cercle vertueux de la croissance


Politique de Relance par la demande qui consiste à soutenir la croissance et l’emploi en favorisant la consommation.
=> reconnue par sa qualité et son impact sur l’économie avec l’Effet Multiplicateur keynésien.
mécanisme macroéconomique =>un accroissement des dépenses publiques
( investissement de l’Etat) pour soutenir la demande . cela engendre des revenus
supplémentaires qui sont pour partie consommés, pour partie épargné et pour
partie récupérés par les administrations publiques sous forme d’impôts et de
cotisations sociales.
La partie de ces revenus supplémentaires qui est consommée vient nourrir la demande
intérieure adressée aux entreprises, qui peuvent dès lors augmenter leurs
investissements, leurs emplois et distribuer des revenus supplémentaires.
Ainsi, le surcroît de dépenses publiques provoque un effet cumulatif multiplicateur qui
stimule d’autant plus l’activité économique que les revenus sont peu épargnés,
peu imposés et que la demande de consommation s’adresse principalement aux
entreprises nationales.

La politique de rigueur ou d’austérité budgétaire
D’inspiration libérale elle prône une intervention limitée de l’Etat ( Etat Gendarme ) Les
objectifs de cette politique sont le contrôle des dépenses de l’Etat et la lutte
contre l inflation par le contrôle de la masse monétaire.
Fonctions régalienne :
- assure la sécurité : armée, police
- veille au respect de la concurrence
- intervient pr les activités d’utilité publiques : santé, éducation, infrastructure

2) Limites

1- L’emprunt, source d’effet d’éviction

Si l’Etat dépense plus que ce qu’il prélève sous forme d’impôts, il doit emprunter, ce qui fait augmenter les taux d'intérêt. Il faut bien, en effet, attirer les épargnants pour pouvoir financer le déficit. Cette hausse des taux d’intérêt se fait au détriment des possibilités d’emprunts des particuliers et surtout des entreprises. Ces dernières risquent d’avoir plus de difficultés pour s’investir (s’équiper), ce qui peut nuire à long terme à la croissance économique (c’est ce qu’on appelle l’effet d’éviction)


2- L’impôt, source de désincitation au travail
Pour éviter cet effet d’éviction, l’État peut financer ses dépenses publiques entièrement par les recettes fiscales en augmentant les impôts. Cependant, ce choix n’est pas sans conséquences. L’économiste américain A. Laffer, a montré qu’au-delà d’un certain seuil d’imposition, toute augmentation à pour effet de diminuer les restes fiscales. Les ménages sont découragés à travailler et les entreprises à investir.


3- Le financement du déficit
Lorsque la dette publique s’accroît fortement, cela pose deux problèmes :

- les marges de manœuvre budgétaires se réduisent, une grande part des dépenses étant affectée au paiement du service de la dette ( dette de la France 99,2 % en 2017, par exemple) ;
- l’État peut se retrouver dans une situation d’insolvabilité, c’est-à-dire d’incapacité à faire face au remboursement de la dette sans recourir à des ajustements budgétaires importants. La situation de la Grèce en 2010 caractérise cet état d’insolvabilité.


4- L’ effet sur l épargne
Pour qu’une politique de relance soit efficace, il faut que la hausse des revenus soit allouée à la conso.

5- Les anticipations des agents
Les anticipations peuvent aussi limiter fortement l’efficacité d’une politique budgétaire.

6- La « fuite » dans une économie ouverte
Si une grande partie des revenus distribués se porte sur la consommation de produits importés, cela va entraîner une relance de la production des pays en question, mais n'aura aucun impact sur l'économie nationale.

7- Les contraintes extérieurs
Par exemple: La France doit contrôler son budget depuis son adhésion au pacte de stabilité européen en 1997. Le déficit budgétaire de la France ne doit pas excéder 3% du PIB. Elle ne peut donc plus mettre en oeuvre une politique de relance et doit contrôler son déficit.

CCL:
La politique budgétaire reste un levier nécessaire à l’action économique de l’Etat mais ses effets à long terme incitent à l’utiliser avec prudence.
L’efficacité d’une politique économique dépend de ses objectifs. Ils sont souvent imposés par le contexte économique et politique internationale. ( donner l’exemple de l’Allemagne et de la france)
Aujourd’hui d’ailleurs, les Etats européens doivent respecter des règles (le pacte de stabilité et de croissance), qui peuvent nuire à l’autonomie des Etats dans la conduite d’une telle politique.
Revenir en haut Aller en bas
http://orlitb20172019.forumactif.com
 
Question N° 59 : Dans quelles mesures la politique budgétaire est-elle un instrument de politique économique efficace pour un Etat ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Politique économique du Modem ???
» Dans quelles conditions vous avez perdu les eaux?
» Dans quelles conditions déclarer doit on déclarer des bénévoles à l'URSSAF ?
» Rallye découverte
» Cursus pour travailler dans l'édition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum échange ITBt 2016/2018 orleans :: Les connaissances économiques 2018-
Sauter vers: